Le paradoxe d’être le premier par Thomas Day